"L'éducation est la plus puissante des armes 

   pour changer le monde".  Nelson Mandela

En Ardèche Méridionale, l’association « L’Ecole Buissonnière »  pose une Yourte d’une surface de 30 m² sur une plateforme de 100 m² dans les arbres au beau milieu d’un verger/potager d'un demi hectare en permaculture où cohabiteront enfants et animaux (chèvres, poules…).

  

La lieu accueillera une dizaine d’enfants, certains porteurs de handicaps (Gilles de la Tourette, Dysphasie, Précocité) en état de souffrance depuis plusieurs années et pour lesquels une scolarité classique est inenvisageable, ainsi que d’autres enfants sans particularité ceci favorisant mixité, entraide, tolérance et ouverture à l’autre.

Nos motivations

Ce projet est né sous l’impulsion et l’énergie de parents confrontés à la problématique du handicap de leur enfant et de leur difficulté à s’insérer et s’épanouir dans un système éducatif ne répondant pas de manière adéquate à leur particularité, cognitive, émotionnelle et affective. L'observation de ces enfants a montré qu'ils ont besoin d'une petite structure, proche de la nature et des animaux pour se construire à leur rythme et apprendre dans la joie.

De quoi s'agit-il ?

De la création d’un lieu des Apprentissages Naturels pour les enfants en multi-âges, un espace où peut se vivre la coéducation, où seront proposés des ateliers pour adultes et enfants, un lieu au cœur de la nature à la mesure de ces enfants garantissant leur intégrité globale, leurs droits à l’accès à une éducation bienveillante dans le respect de leurs différences.

C'est une école participative où les parents et les professionnels travaillent ensemble pour accompagner les enfants dans leur développement. Elle n’a pas de forme préétablie. Elle se vit et se développe au fur et à mesure des processus de chaque personne qui y participe. 

L’association avance avec la somme des besoins et des compétences de chacun de ses membres, dans une synergie et un esprit de co-création. C’est un espace de recherche pour faire place au vécu et à l’expérience. L’association souhaite créer un espace où les apprentissages, le cheminement intérieur personnel et la dynamique de groupe sont liés et interdépendants. La coopération et la relation à l’autre sont les fondements de notre concept. 

L’objectif majeur de ce projet innovant est de permettre à ces enfants de trouver leur place dans la société en leur apportant les connaissances, compétences sociales nécessaires à leur autonomie dans la vie quotidienne et leur future vie d’adulte épanoui. 

Développer sa force intérieure. Cultiver la paix, la joie, la bienveillance.

Le plaisir d'apprendre, pour des enfants heureux, épanouis, créatifs.

 

Apprendre soi, apprendre l’autre, le partage, la différence, l’autonomie, le respect. Grandir à son rythme et suivre son chemin.

 

LE PROJET EDUCATIF

 

Accueil de tous les enfants

Les enfants sont accompagnés selon leur rythme et la globalité de leur individualité. De fait, tout enfant est accueilli dans la structure. Cependant la capacité d’accueil sera déterminée selon les moyens matériels et humains de la structure. 

Avantages de la petite structure  

Le groupe peut se vivre comme une entité propre à lui-même. L’autogestion des lieux et des relations est plus simple. Il est possible d’accueillir le vivant : de réajuster l’espace, le matériel et les relations aux besoins du moment. Possibilité de vivre ensemble des échanges avec l’environnement social et culturel dans lequel se trouve l’école.

L’hétérogénéité des âges 

La multiplicité des âges offre la multiplicité des compétences, de fait une richesse de l’échange. Elle stimule les petits à grandir et apprend aux grands à transmettre, elle permet l’entraide d’une manière spontanée. La différence d’âges aide plus facilement à sortir des phénomènes de concurrence.

Temps d’accompagnement individuel

Parce que les enfants apprennent à être en autogestion, les professionnels ont une disponibilité plus grande aux besoins individuels. Ils ont plus de temps pour observer et accompagner chacun des enfants.

Participation aux tâches

Le groupe et le « vivre ensemble » se matérialisent et trouvent leur équilibre dans chacun des détails au quotidien. Prendre soin des lieux, c’est participer aussi à la qualité d’accueil qui sera faite à chacun. La mise en place des tâches se fera par observation des besoins, par les enfants, les parents et les accompagnateurs. C’est le sens de la tâche que nous souhaitons transmettre.

La place de l’adulte encadrant

La condition majeure pour que cela marche est l’engagement des parents. En choisissant de participer au projet, l’adulte encadrant s’inscrit dans un processus de recherche, de remise en question et de développement de sa relation avec  l'enfant et de sa place au sein du collectif. Par son implication, il partage sa compétence, ses savoir-faire, ses évolutions et se nourrit en retour du cheminement des autres.

Les apprentissages sont garantis par : 

- La mise en place des espaces et du matériel dans lesquels les enfants se dirigeront selon leurs intérêts, leurs besoins ou leurs élans du moment.

- Des temps de regroupement: parole et organisation du « vivre ensemble » si nécessaire.

- Des temps réguliers d’apprentissages à la méthode naturelle d’écriture, de lecture et de mathématique.

- Des ateliers permanents tels que les sciences naturelles ou les arts vivants 

- Des propositions dans l’espace qui donne un accès à la relation avec chacun des règnes (minéral, végétal et animal)

Inspiration pédagogiques 

La pédagogie active mise en place s’appuie sur les travaux de M. Montessori, de R. Steiner et la pédagogie de projet de C. Freinet,  de Bernard Collot (démarche 3ème type) et de Paul Le Bohec (méthode naturelle) mais aussi sur les observations directement liées à l’expérience vivante et quotidienne des enfants et des adultes. 

 

Vision de l’accompagnement des enfants

Les enfants appréhendent le monde et ses lois par leur motricité et leur sensorialité, ce sont ces expériences intégrées qui leur permettront de passer au verbe et à la troisième dimension (écriture verbale et mathématique). 

Nous souhaitons être dans la confiance de ce que les enfants élaborent. Ainsi respecter le rythme d’apprentissage et d’évolution propre à chacun. Offrir le cadre, l’espace, le matériel et l’observation nécessaire à ce que les enfants puissent se diriger par eux-mêmes ou être accompagnés vers de nouveaux acquis. Les enfants sont accompagnés dans leur globalité. Nous accompagnons leurs trois dimensions : psychocorporelle, relationnelle et langagière. Elles sont interdépendantes.

Leur dimension psychocorporel  : Les enfants naissent avec leur spécificité, leur approche originale du monde et leur développement psychocorporel propre. Leur interaction avec le monde extérieur est reliée à la manière dont ils ressentent les choses et les appréhendent. L’écoute, l’attention et l’observation de cette dimension sont des qualités indispensables pour être au plus juste de ce qu’ils sont et de ce qu’ils vivent.

Leur dimension relationnelle : Les enfants évoluent en interaction avec chaque membre de la structure : enfants, parents, professionnels... Rentrer en relation avec les autres demandent à prendre conscience des espaces propres à chacun et d’apprendre à exprimer son ressenti, ses émotions, ses désirs et effectuer des demandes. L’attention portée à ces relations nous semble indispensable pour garantir l’équilibre de l’enfant.

Leur dimension langagière : Les enfants vont développer différents langages pour s’approprier le monde extérieur en construisant, déconstruisant, reconstruisant leurs propres représentations. C’est par l’interaction avec leur milieu et le tâtonnement expérimental que les enfants vont développer leurs langages : la lecture, l’écriture, la mathématique, l’art… 

La force du projet est de mettre les enfants au coeur de la nature. 

 

Le projet prévoit que l’enfant, au cœur de la nature, soit acteur de son expérience et de son apprentissage. L’adulte est une personne ressource. Par l’observation des enfants, leurs intérêts, l’adulte adapte, met à disposition, fait des recherches pour les aider dans leurs projets. 

Parce que toute personne a ses sensibilités propres et n'est pas réceptive au même type d'approches, alors pour susciter l'intérêt et la curiosité, il convient de concevoir l'utilisation d'une grande diversité d'approches :

  • L'approche sensorielle : l'adulte amène l’enfant à une exploration du milieu naturel par la vue, l'ouïe, le toucher, l'odorat, voire le goût. Est privilégie ici un éveil sensoriel à la nature : toucher l'écorce, sentir la nature; goûter des graines, écouter le vent dans les branches, observer des nids...

  • L'approche sensible : elle permet de faire naître des émotions et de laisser la place à une sensibilité qui peut se traduire par une expression artistique (dessin avec des éléments naturels, création musicale, écriture de poèmes...) Cette approche laisse une grande place à l’imaginaire.

  • L'approche ludique : elle peut être un excellent moyen de faire prendre conscience d'une problématique ou d'une notion , en favorisant les moments de plaisir et de détente.

  • L'approche scientifique : elle permet de découvrir des milieux naturels, leurs composantes et leur fonctionnement dans une démarche scientifique (questionnement, hypothèses, vérification, conclusion...)

  • L'approche conceptuelle : L'écologie est une science complexe qui met en évidence les relations entre les êtres vivants et celles de ces êtres avec leur milieu. En utilisant l'observation, le jeu, la simulation, la mise en scène, la représentation théâtrale; l'approche conceptuelle apporte la possibilité de se familiariser avec quelques concepts de l'écologie (chaîne alimentaire, prédation, etc).

 

Un lieu qui se construit pas à pas, en pleine nature, avec pour motivation essentielle le respect de la terre, des matières, et de l’espace. 

Ici l’électricité sera solaire, le verger/potager conduit en permaculture et quelques animaux nous accompagneront. 


Bienvenue à 
L'école dans les arbres
pour grandir dans une Zen'Altitude...  

Ecouter, Observer, Explorer, Apprendre,  Échanger…   

L’école dans les arbres sera le lieu de travail pédagogique.

Un lieu serein, doux, magique pour tous..

Jusqu’à présent, l'association "L'école Buissonnière" est financée par les fonds propres des familles. Elle repose exclusivement sur l’implication des parents. 

Si vous voulez soutenir ce projet, qui vit déjà à sa mesure  

Quand une quantité de dons réunis peuvent permettre la réalisation d'un rêve, d'un espoir, et d'un lieu.

 

Un merci immense à tous pour vos encouragements et vos dons, quels qu’ils soient!

 

© 2023 L'école Buissonnière

  • Ecole Buissonnière